Les clubs de grimpeurs

  • gums
  • PSUC Escalade
  • CAF-RSF
  • ASCEA Saclay
  • logo couleur FFCAM
  • CAF Île-de-France
  • Comité Régional Île-de-France de la FFCAM
  • CAF Grès, Calcaire et Neige
  • Club Alpin du Pays de Fontainebleau
  • Logo-Roc14
  • baniere_3MQ « Le club « Les 3 Mousquetons » est totalement en accord avec cette démarche. Nous souhaitons promouvoir des valeurs de partage et de solidarité : la préservation du patrimoine commun nécessite cet effort d’information et de pédagogie.
    Tout grimpeur doit avoir conscience de l’environnement dans lequel il évolue, et de son impact sur celui-ci; les spécificités de l’escalade en milieu naturel ne doivent pas disparaître par la faute de mauvaises habitudes. »
  • logo-CIHM
  • Paris Grimpe 13 LOGO G13-05
  • Club d’Escalade de CentraleSupélec logo_club-centralesupelec

 

Autres organismes

  • cosiroc_logo_simple
  • logo-bo-escalade-resto
  • Bleau.info bleau.infos
  • Association Greenspits, « Préserver c’est d’abord informer et éduquer ! Bravo pour votre initiative et vos conseils judicieux aux grimpeurs. Nous relaierons votre appel, pour une prise de conscience générale ! »
  • logo-fantaic-climbing , « Chez Fanatic Climbing (page Facebook de news grimpe outdoor) nous tâtons très régulièrement du grès bellifontain et nous nous devons de le protéger pour qu’il vieillisse le mieux possible ! »
  • Logo-MWF

 

Les individuels

  • Catherine Destivelle
  • Guimard, « pour pouvoir emmener mes enfants grimper à Bleau (quand j’en aurai) »
  • France Hureau, «

    Pour emmener mes enfants grimper un jour. Pour ne plus voir de déchets quand je me promène à Bleau. Parce que je pense qu’une successions d’initiatives comme celle-ci finiront bien par avoir un impact important! (comme le colibri) »

  • Mathieu Rapin, «

    Bien qu’ayant quitté Paris il y a un an, je partage complètement cet appel. J’ai grimpé de nombreuses années à Bleau en respectant les bloc et je suis désespéré de voir même des circuits jaunes couverts de magnésie… »

  • Didier Grimard, «

    Grimpeur depuis plus de 40 ans et respectueux de notre terrain de jeux. Paillasson obligatoire et sac à pof »

  • Jonathan Roux, «  Je grimpe depuis deux ans à bleau et je suis tombé en admiration devant cette forêt et ses multitudes de blocs. Mais elle représente aujourd’hui tout ce qui me déplait dans la pratique de l escalade.

    Une sur fréquentation croissante de personnes ne respectant en rien le millieu dans lequel ils évoluent étant plus subjugues par le topo papier que la réalité qui les entourent. »

  • Caroline Sinno, «  Marre de voir les blocs degeu et le non respect Des grimpeurs en general.

    Vous pourriez suggérer à tous les grimpeurs d’emporter un sac poubelle et de ramasser les détritus qu’ils trouvent quand ils vont grimper (pas que les leurs) »

  • Hati Whiteley« Nous profitons tous de la forêt de Fontainebleau, alors il faut qu’on prenne soin d’elle pour la préserver pour les générations futures de grimpeurs. »

  • Olivier Binet, « Pour toutes les raisons que vous évoquez dans votre appel »
  • Gabriel Pont, « Parce que j’aime cette forêt et que j’ai assisté avec chagrin à la lente mais régulière dégradation de certains secteurs comme le Bas Cuvier »

  • Benjamin Franco, « Je fais parti de cette jeune génération de grimpeur qui a envie de préserver ce sport, ses spots, et son esprit 🙂 »
  • Jacqueline Tran, « Halte à la grimpe égoiste ! »
  • Jean-Louis Chelin, « pour la sauvegarde du site, cela fait 35 ans que je pratique et je ne peux que constater la dégradation. »
  • Bram Perdu, « I like bleau to be clean »
  • Benjamin Guyon, « Parce que comme les protagonistes de cet appel, je regrette de voir notre belle forêt défiguré par le non respect de règles tacites pourtant simples à appliquer. La pratique de l escalade en milieu naturel n est qu une histoire de bon sens, laisser les lieux comme on aimerai les trouver, ne pas impacter la nature au traver de notre pratique, de l respecter la faune et la flore qui en dépendent.

    Nous nous devons de transmettre aux jeunes et de plus en plus nombreux pratiquant, les gestes et notions de respect pour que la pratique de notre sport dans ce milieu fragile qu est la forêt de perdurer. je pense dailleur que les salles qui pullulent et qui rendent notre discipline à la mode, on le devoir de faire passer ces messages, trop souvent inexistant.

    Si elles ne sont pas innés pour certains, les règles peuvent s apprendre…

    I love bleau »

  • Philippe Berthault, «  Afin d’éviter une dégradation irréversible de tous ces blocs qui nous font aimer bleau »
  • Denier Axel, « Préserver notre environnement exceptionnel et notre terrain de jeu. Sortir de ce mode de surconsommation et aider à adopter et éduquer à des pratiques éthiques et respectueuses. »
  • Quentin Soirot, « Il est indispensable pour la préservation des sites de Fontainebleau que les grimpeurs et grimpeuses apprennent quelles sont les bonnes pratiques inhérentes à ce sport qui se déroule fréquemment en milieu naturel.Ils doivent être sensibilisés et formés aux bonnes pratiques concernant tout ce qui peut dégrader ces environnements, en particulier les déchets, mais aussi la magnésie et la colophane.De leur côté, les associations sportives (CAF et FFME) devraient lancer/développer/participer à des recherches poussées concernant les conséquences à long terme de l’utilisation massive (ou croissante) des adjuvants comme la magnésie et la colophane, afin d’en connaître les effets sur l’environnement, mais aussi sur la santé des grimpeurs et grimpeuses. »
  • Arnaud Lefranc, « pour que les générations futur puisse encore grimper à Bleau. »
  • Bernard Kroes, « Leave no traces. Leave no traces. Leave. No. Traces. »
  • Sébastien Régeon, « Parce que la forêt est trop belle pour qu’on la détruise. L’usage de la magnésie doit être limité et si le grimpeur décide d’en mettre il doit brosser le passage avant de partir. Encore bien trop de grimpeurs n’ont pas de paillasson, il faut s’essuyer les pieds avant chaque passage. Pour finir le papier toilette ne doit pas être jeté! Bonne grimpe responsable à tous ! »
  • Matthieu Klotz, « Je signe cet appel car je suis passionné par ce magnifique lieu qu’est Fontainebleau et ses blocs. Grimpeur, je trouve que l’usage de poudre dénature le bloc, et enlève un côté passionnant de l’escalade : résoudre l’énigme qu’est la voie que l’on a devant nous. Qui plus est, cela a un côté visuel ignoble.
    Je souhaite préserver ce lieu, notre pratique de l’escalade, et que le plus grand nombre de grimpeurs respectent tout autant que moi ces blocs. »
  • Jean-Jacques Hoshino, « Cet appel a le mérite de pointer des pratiques quelque peu exagérées qui seront à terme lourdes de conséquences pour la nature et les pratiquants. L’impact de la grimpe a déjà laissé beaucoup de traces qu’il importe de limiter. La prise de conscience individuelle et collective est nécessaire et doit être suivie d’effets positifs et respectueux si nous souhaitons continuer à fréquenter les sites naturels . Ce sont les raisons de mon soutien. »
  • Maël Rollin, « grimpeur et amoureux de nature et de montagne, je suis désespéré de voir les magnifiques blocs de Fontainebleau être dégradés par ces couches de magnésie ! Respectons l’environnement qui nous entoure, pour nous aussi bien que pour les autres »
  • Hubert Comon, « Je frequente les blocs de Bleau depuis plus de 40 ans. C’est une des choses les plus deprimantes que je vis de voir la degradation progressive de ces sites exceptionnels. Chaque semaine, sur place, je preche le respect de la foret et des blocs, en faisant gentiment des remarques aux personnes qui frequentent les sites et ne se preoccupent pas de l’environnement. Ils semblent (presque) toujours m’ecouter. Mais la degradation se poursuit…
    Merci de cette initiative « Respectons Bleau » a laquelle je m’associe avec la plus grande force. »
  • Olivier Duval, « Et en toute logique Bleau info devrait n’accepter que des photos sans magnésie !
    Depuis longtemps je passe pour un fou maniaque lorsque je dis NO MAGNESIA and CLEAN YOUR FEET !
    Merci pour cette initiative. »
  • Alain Chelius, « Parce qu’en tant que grimpeur je m’efforce de limiter aux maximum l’utilisation de la magnésie (sur les mains !) en site naturel, brosser après mon passage, et à nettoyer systématiquement mes chaussons avec un paillasson ou un chiffon. Malheureusement, tout le monde ne prend pas le temps de faire tout cela, et même si l’usure du grès est inévitable, elle peut au moins être ralentie. Et en prime, les spots de magnésie sur les rochers c’est moche ! »
  • Quentin Bry, « Pour serrer les prises plus fort. »
  • Carole Palmier, « Je m’engage à respecter ces bonnes pratiques qui pour moi sont indispensables si l’on souhaite encore grimper longtemps à Bleau, et profiter de la beauté de ce patrimoine. Bravo pour votre initiative. »
  • Antonin Rhodes, « Je suis d’accord donc je signe ! »
  • Stellin Delsol, « Grimpeur originaire de bleau depuis ma naissance, je vois depuis plusieurs années l’escalade se démocratiser en salle et en forêt. Loin de vouloir « privatiser » La forêt je souhaite voir du nouveau monde découvrir les joies de ce sport tout en protégeant notre superbe site mis à mal par les pratiques de grimpeurs irrespectueux ou (je l’espère) ignorants de l’impact de leur passage. »
  • Luca Modoni, Francesca Cornia, « Nous signons cette pétition parce que ça fait désormais 4 ans que systématiquement, dès que nous arrivons dans un secteur (surtout les plus connues), nous perdons plus d’une demi-heure (avant même de commencer à grimper) à brosser des dizaines et dizaines des prises pleines de magnésie.
    Si vous n’avez aucune envie de faire partie du « Club de Brosseurs Bénévoles » et vous n’avez pas envie de « perdre du temps » à brosser POUR LES AUTRES un bloc après l’avoir grimpé, alors pensez plus égoïstement et brossez-le quand même POUR VOUS, de façon que « Votre » Disneyland soit préservée le plus long temps possible. Comme ça, la prochaine fois que vous ferez à nouveau le bloc (et oui, même à Bleau on peut refaire les mêmes passages!!), les prises seront un peu moins patinées et l’adhérence sera préservée pendant plus long temps (nous rappelons que Bleau est un des spots au monde où le grip du rocher est un des facteurs que influence le plus sur la prestation).
    En ce qui concerne le point de vue esthétique, une fois de plus, enlever le plus possible de magnésie après votre passage aidera le bloc et la Foret à ressembler un peu moins à une salle de grimpe (« Outdoor is not Indoor »).
    Le dernier aspect concerne l’étique dans la pratique de notre activité : une fois terminé de travailler un passage, ou si vous l’avez réussi, effacez le plus possible les traits pour les prises des mains et des pieds. Peut être un peu utopiste dans l’ère des vidéos mais nous croyons que les grimpeurs doivent (essayer de) préserver cet aspect de aventure et découverte qui est La Grimpe : trouver sa propre méthode sans être influencés par celle des autres aidera VOTRE Intelligence Motrice à plus se développer pour chercher une solution adaptée à votre corps, sans forcement suivre celle imposée par les autres.
    Bon, de la part de deux Nouveaux « Vieux » Bleausard c’est tout.
    Respectés La Foret et Les Autres.
    Bonne grimpe. »
  • Gîte « The House » à Tousson, « I love climbing in this beautiful forest & remember the boulders without any traces of chalk. It is such a shame to see them now.
    I try to do my bit by cleaning the chalk from the blocs before I leave each one I try and when you rent pads from The House you are given a doormat to clean your shoes too.The 3 most essential pieces of equipment you need here are:
    a coconut hair doormat for cleaning your shoes, a natural hair brush for cleaning the holds & a towel for dusting the boulder.
    Get them & use them – it not only helps preserve the rock but also your performance will be enhanced – clean, squeaked shoes & skin on rock (not chalked up holds) have better grip. »
  • Pascal Pene, « En tant que grimpeur, trailer, randonneur ou simple contemplateur amoureux de la forêt, je ne peux qu’être attaché à la préservation de cet environnement naturel exceptionnel. Lors de chaque passage, je ne peux que déplorer les dommages que lui font subir quotidiennement une partie des personnes qui la fréquentent : déchets de toutes sortes, excès de magnésie ou de colophane sur les rochers, dégradation de la flore, érosion, etc.
    Je signe cet appel avec l’espoir qu’il contribue à une meilleure sensibilisation de tous à cet environnement unique qu’il nous faut préserver. »
  • Sylvain Harrault, « La popularité de notre forêt du fait (entre autres) de sa proximité à Paris lui fait subir une forte pression. En tant que grimpeur, VTTiste, randonneur j’aime cette forêt et je suis spectateur des dégradations de ces 15 dernières années. La magnésie utilisée aujourd’hui de façon disproportionnée me rappelle au souvenir ces discussions animées mais toujours passionnées avec les anciens bleausards qui ne juraient que par la pof et nous interpellaient en voyant nos sacs à magnésie. Une prise de conscience est nécessaire, et les salles en portent une responsabilité c’est vrai. Mais nous aussi, n’hésitons pas à expliquer que seul la parcimonie et le respect de la nature nous permettront de préserver ce formidable patrimoine pour nos petits enfants. »
  • Arnaud Mougin, « Préservons ce lieux magique. Save the rock »
  • Mathias Eykens, « Keep Bleau magical! »
  • Sophie Chevalier, « Pour soutenir cette démarche de protection de notre terrain de jeux. »
  • Philippe Bastide, « Parce qu’à Bleau ça colle même sans magnésie et que le Pof ça sent bon ! »
  • Jean-Marie Castiaux, « Je suis 100% d’accord avec vos résolutions à prendre pour préserver un maximum ce site exceptionnel.
    Voilà plus de 30 ans que je fréquente cette forêt magique et les comportements ont bien évolué et sont préoccupants ! Il y a vraiment une éducation à faire, les comportements sur site naturel ne peuvent pas être les même que sur un pan ou dans une salle !
    Pourquoi ne pas rappeler ces bonnes pratiques sur les principaux parkings de la forêt »
  • Olivier De Frouville, « Je grimpe à bleau depuis mon enfance et je suis désolé par certains comportements notamment l’utilisation de la magnésie comme une vraie drogue, sans utilité aucune, qui défigure et abîme les rochers. Je suis également inquiet de la présence de nombreux déchets sur certains sites sans compter le camping sauvage et les barbecue y compris en plein été. Je pensais que tous les grimpeurs aimaient la nature… »
  • Edouard Beuve-Méry, « Parce qu’il est insuportable de constater qu’il est de plus en plus fréquent de voir des grimpeurs plonger leurs mains dans des « seaux » à magnésie. »
  • Cornélie Luce, « Car j’adhère complètement à vos recommandations »
  • Thierry Du Crest, « Fréquentant Bleau depuis plus de 50 ans je déplore l’usage de la magnésie qui dégrade de façon permanente les blocs en imprimant ses nombreuses traces blanches sur le beau grès et défigure ce site international d’escalade »
  • Mickaël Pelloux, « Grimpeur. J’ai fréquenté les blocs de Fontainebleau durant quelques années, de manière assidue, lorsque j’habitais dans la région parisienne. Je soutiens cet appel car je reconnais que notre terrain de jeu est fragile, et que malheureusement beaucoup de grimpeurs n’en ont pas conscience et ont de mauvaises habitudes (marquage des prises avec un trait de magnésie, usure du rocher à cause du sable sous les chaussons par exemples…)
    Je trouve par ailleurs qu’une balayette est très efficace pour enlever le sable sous les chaussons, ainsi que le sable éventuellement déposé sur les premières prises du bloc par des prédécesseurs n’ayant pas pris de précautions. »
  • Joël Cureaudeau, « Je grimpe à Bleau depuis bientôt 30 ans, et je vois les rochers qui s’usent..! Je grimpe maintenant pratiquement toujours hors circuits, et si là aussi on voit les affreuses grosses taches blanches, au moins retrouve-t-on le grain.
    Mon angoisse est pour les générations futures, comment vont-elles découvrir l’escalade ? Les jeunes de demain vont sortir des salles d’escalade et que vont-ils trouver ? Des rochers sales, des prises lustrées ? C’est ça Fontainebleau, cet endroit mythique connu du monde entier ?
    Alors oui, reprenons-nous et tachons de conserver le Fontainebleau sublime que l’on aime et que l’on a envie de transmettre. »
  • Sara Guillet, « Parce que j’aime la forêt et que je n’aime pas glisser sur des prises polies. »